Les purs sangs : comment les reconnaître ?

Les pur-sang constituent sans doute l’une des races de chevaux les plus connues et les plus appréciées au monde. Ils sont célèbres pour leurs performances athlétiques et leur intelligence. Mais comment reconnaître une telle monture ? Voici la réponse à cette question.

Le pur-sang arabe (PSA)

Dans la sphère des experts, il est facile de reconnaître un pur-sang arabe. Le cheval arabe se distingue avec ses couleurs de robe du bai, du gris, du marron, du noir et du rouan. Les pur-sang arabes peuvent également avoir des marques faciales de la teinte du lait et des chaussettes ou des bas sur les jambes. Certaines branches sont connues pour leur apparence spécifique, comme les hautes chaussettes blanches et les visages blancs de la lignée Crabbet.

Les Arabes ne sont jamais dun, cremello, palomino ou buckskin car les pur-sang ne portent pas de gènes de dilution. Le sabino, un type de motif blanc sur la peau et le pelage, est le seul motif tacheté que l’on retrouve aujourd’hui dans les lignées arabes pures.

La peau du cheval arabe est noire, sauf sous les marques blanches. La pigmentation foncée protège les chevaux contre le rude soleil du désert.

Les pur-sang arabes sont de petite taille par rapport à de nombreux chevaux de selle, se tenant entre 14 mains (1,4 m) et 16 mains (1,6 m) en moyenne. Ils ont une ossature fine à moyenne et pèsent de 300 à 450 kg. L’élevage sélectif a produit des Arabes plus robustes, mais tous partagent l’apparence générale et la grâce de la race.

Le pur sang anglais

Le pur-sang anglais ou « Thoroughbred » a fait son apparition en Grande-Bretagne aux XVIIe et XVIIIe siècles, en raison de la forte augmentation de la passion pour les courses. Son pedigree remonte à la lignée des principaux étalons officiels : Matchiem, Herod et Eclipse.

Les pur-sang anglais sont extrêmement athlétiques et dynamiques. Ils sont la race la plus populaire pour les compétitions de chevaux de sport. Ils sont également des partenaires de premier plan en saut d’obstacles, en dressage et en concours complet. Ils sont énergiques. Ils peuvent être très difficiles à manipuler, et ne sont donc généralement pas de bons chevaux pour les débutants.

Les pur-sang anglais sont grands et possèdent un pelage lisse. Ils ont une tête finement ciselée et un profil droit, sans le museau de leurs ancêtres arabes. Leurs lignées ont été croisées avec de nombreux autres chevaux de guerre pour créer de nouvelles races et améliorer les espèces existantes.

Ce qu’il faut aussi savoir

Cet article a donc exposé deux types de chevaux pur-sang : le pur-sang arabe et le pur-sang anglais. Il est important de préciser que dans la nature les pur-sang n’existent pas. Ils ont été façonnés par l’être humain. Le pur-sang arabe a été développé au Moyen-Orient tandis que le pur-sang anglais a été conçu en Grande-Bretagne. Mais sachez que l’on retrouve à travers la planète d’autres pur-sang comme le pur-sang irlandais.

Quel complément alimentaire pour votre cheval ?
Comment assortir l’équipement d’équitation à la robe de son pur sang ?