Les bienfaits de l’Harpagophytum pour le cheval

Bienfaits de l'Harpagophytum

Publié le : 28 juillet 20224 mins de lecture

L’harpagophytum est connu pour sa vertu thérapeutique chez les humains comme chez les chevaux. C’est une plante originaire des zones semi-arides d’Afrique du Sud. Sa potentielle thérapeutique a été découverte vers le début du XXe siècle. L’efficacité de son traitement chez les chevaux requiert toutefois un dosage adapté.

L’harpagophytum : un remède contre diverses arthropathies chez les chevaux

Depuis que l’harpagophytum a fait ses preuves chez l’homme victime de douleurs articulaires, la question de son administration chez le cheval s’est posée. Les intérêts sont multiples, en fait, les douleurs locomotrices se présentent très fréquemment chez les chevaux. En raison de son poids ainsi que de son activité physique, notamment due à l’équitation, le cheval peut être atteint de nombreuses arthropathies. L’arthrose peut faire son apparition très tôt à la suite d’entorses, d’un exercice répété sur une surface trop dure et trop résonnante ou à la suite de lésions de croissance. Néanmoins, les lésions osseuses ne peuvent pas disparaître même s’il est possible d’empêcher son évolution en ajustant l’activité et en protégeant le cartilage. Ainsi, les cavaliers se tournent vers la thérapie pour gérer les douleurs à plus long terme. L’objectif est d’assurer un confort optimal au cheval avec les minimums effets secondaires possibles. Cliquez sur herboristerie-equine.com pour des amples informations.

Une fonctionnalité anti-inflammatoire et analgésique efficace

L’harpagophytum cheval est doté de l’un des effets anti-inflammatoires les plus puissants de la phytothérapie. Ces fonctionnalités anti-inflammatoires sont dues aux molécules glycosides flavonoïdes et iridoïdes présentes dans les racines d’harpagophytum. Les molécules iridoïdes agissent en bloquant la synthèse des prostaglandines, inhibant ainsi la réponse inflammatoire. Il s’agit d’un processus similaire à la majorité des anti-inflammatoires médicamenteux. Les flavonoïdes ont plus d’effets antioxydants. Mais cette molécule contribue aussi aux effets anti-inflammatoires de la plante. L’effet analgésique de la racine d’harpagophytum se lie directement à son action anti-inflammatoire. D’ailleurs, les douleurs articulaires surviennent la plupart du temps à la suite de l’inflammation qui se produit dans les articulations équines, provoquant une synovite. Néanmoins, cet effet analgésique n’est donc pas instantané. C’est la raison pour laquelle un traitement d’au-delà d’un mois est recommandé pour voir ses effets. Cela permet l’action progressive de l’harpagophytum pour soulager la douleur articulaire chez le cheval.

L’hargapophytum : idéal pour les chevaux plus jeunes comme les plus âgés

Parallèlement, cette plante permet aux muscles de se détendre, ce qui peut apaiser les contractures qui accompagnent souvent les douleurs articulaires du cheval. Ce dernier est nettement plus agile, vif, détendu et déterminé. Le cheval qui travaille est plus disponible, tandis que celui qui souffre de boiteries chroniques peut mieux se déplacer. Les douleurs des articulations ne sont pas propres aux chevaux âgés, toutefois, plus le cheval devient âgé, plus il semble susceptible de développer de l’arthrose. Les lésions osseuses et articulaires ne se rétablissent pas, avec le temps, elles s’accumulent. Ainsi, il s’avère convenable de trouver un complément articulaire permettant aux chevaux de les supporter le mieux. La racine d’Harpagophytum constitue un complément de choix des chevaux vieillissants en raison de ses puissantes propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Contrairement aux anti-inflammatoires, il a peu d’effets secondaires et peut être utilisé pendant de longues périodes. Cela n’évite pas le recours aux anti-inflammatoires comme rappel lors de crises de détresse, mais sur une courte durée en vue de majorer leurs effets.

Quelles sont les caractéristiques des purs sangs Arabes ?
Quel complément alimentaire pour votre cheval ?

Plan du site